Out of the Abyss

La rage des démons
Introduction à la campagne

La taverne

Vous vous trouvez dans une taverne, en train de boire un coup. Ce soir, il y a du monde. Des représentants de toutes races, dont certaines que vous découvrez pour la première fois avec une certaine curiosité. Vous ne vous rappelez pas exactement depuis quand vous êtes ici, mais l’ambiance est animée et un petit groupe de musiciens contribue à cette atmosphère joyeuse et détendue. De la viande grille sur le feu de l’âtre au centre de la pièce et cette bonne odeur vous donne l’eau à la bouche.

taverne.png

Une bonne ambiance règne dans la taverne, et Ponstan remarque une naine accoudée au bar, visiblement émêchée par le contenu des nombreuses chopes à ses côtés. Sentant la chance de son côté, il décide de l’aborder nonchalamment, en lui parlant dans son plus beau nain. Le courant passe plutôt bien entre les deux, et alors que la naine perd son regard dans les yeux du barbare, Lavinia profite de cette distraction pour s’approcher discrètement et dérober quelques pièces d’or dans les poches de la naine. Celle-ci est tellement enivrée, par les bières et les paroles du nain, qu’elle ne remarque rien. Lavinia retourne ensuite discrètement à table, fière de son larcin. De leur côté, KFC et Theren essayent de comprendre comment ils sont arrivés dans cette taverne, sans pouvoir s’en rappeler.

L’embuscade

Soudainement, la porte de la taverne s’ouvre avec fracas, et une petite créature franchit le seuil en s’écriant: “Des démons !!! Des démons attaquent le village !”. Le halfelin, visiblement très effrayé par ce qu’il a vu, s’écroule sur le sol de l’établissement.

D’un bond, vous vous levez de vos chaises et saisissez vos armes, et préparez vos sorts. Quelques instants plus tard, deux créatures immondes fracassent les fenêtres et entrent dans la taverne. Vous n’avez jamais rien vu de tel. On dirait des cadavres humains boursouflés, recousus par endroits, mais surtout affreusement laids et nauséabonds.

manes.jpg

Devant cette vision abominable, les clients hurlent, pleurent et s’enfuient de manière chaotique, en empruntant la porte de derrière au pas de course ou en tenant la porte principale. Chose étrange, les fuyards semblent s’évaporer spontanément dès qu’ils franchissent le seuil de l’entrée, ce que vous trouvez très étrange. En quelques secondes, l’établissement est déserté, et vous seuls faites désormais face à ces atrocités.

Sans hésitation, Ponstan se rue sur l’ennemi, tandis que Lavinia se faufile discrètement vers le halfelin au sol pour s’enquérir de son état. “Des démons !” murmure-t-il dans un dernier souffle. “Ils sont des milliers ! Je voulais vous prévenir…”. Ne pouvant plus sauver son congénère, Lavinia décoche une flèche sur l’abomination la plus proche, et celle-ci s’effondre avant de disparaître dans un nuage de fumée noire.

KFC s’avance de l’autre côté de la taverne, et brandissant son symbole sacré, invoque des flammes divines sur le deuxième monstre, qui malgré son manque de réflexes parvient à esquiver une bonne partie des dégâts. A ce moment, trois nouvelles créatures franchissent la porte de l’établissement et se joignent au combat. Theren, prêt à en découdre, se lance dans une acrobatie audacieuse dans le but d’impressionner le nain. Il prend son élan et saute afin d’atterrir sur le comptoir, mais son enthousiasme lui joue des tours, et ayant pris trop de vitesse, il passe au dessus du bar et du regard amusé de Ponstan et vient s’écraser lamentablement sur un tonneau de bière vide, se blessant au poignet dans la foulée.

Deux des nouveaux arrivants se dirigent vers le barbare, tandis que le troisième s’avance vers Lavinia, qui prend du recul afin de lui tirer dessus à l’arc. KFC, de son côté, termine le travail et transforme le monstre qui auparavant a esquivé les flammes, en en tas de cendres, qui disparaissent peu après. Ponstan subit de nombreux coups de griffes, mais Theren lui vient en aide en tuant un de ses assaillants à coup de flèche bien placée. Lavinia tue l’abomination qui s’avançait vers elle, et Ponstan écrase son énorme marteau dans le monstre restant, qui s’évapore sous la violence du choc.

Un symbole

Après cette bataille, le calme revient peu à peu. Les cris et les rugissements provenant de l’extérieur s’estompent peu à peu. Theren s’approche d’une fenêtre pour étudier la situation, et découvre qu’en réalité l’obscurité n’est pas due à la nuit, mais au fait que la taverne se trouve dans le fond d’une caverne ressemblant à une demie sphère. Ponstan sort lui par la porte de derrière, qui donne sur la paroi rocheuse et humide de la caverne à quelques mètres. A côté de la porte est entreposé un tas de bois. Le nain l’inspecte rapidement et y découvre une vieille hache rouillée. En plus de cela, il entrevoit les traces de pas des clients qui ont fuit, et qui font vraisemblablement le tour du bâtiment.

De son côté, KFC s’est rendu dans le bureau de l’établissement. Quelques documents manuscrits ainsi que des plumes et des bouteilles d’encre se trouvent sur un secrétaire, et une dizaine de livres sont éparpillés sur une étagère en bois. KFC parcourt les ouvrages, mais à sa grande surprise, toutes les pages de chacun d’entre eux sont vierges. Seul un livre avec une reliure rouge en cuir porte une inscription. Un symbole étrange ressemblant à ceci:

demons_symbol.png

Bien plus intéressée par la nourriture que par les écrits, Lavinia profite de faire des réserves de vivres en se servant dans la réserve. Saucissons, fromages durs ainsi que divers morceaux de viande séchée d’origine incertaine constituent le butin de l’halfeline. Une fois l’étage inférieur passé au peigne fin, vous sortez de la taverne et décidez de monter au premier étage par l’escalier extérieur, afin d’explorer les appartements du tavernier. Malheureusement, hormis quelques vêtements dans une armoire sans porte, un lit très simple et une bougie sur une table de chevet, il n’y a rien de vraiment intéressant.

Les tunnels

Après avoir récupéré de votre premier combat, vous vous mettez en route et vous dirigez vers le seul tunnel de la caverne se trouvant à une centaine de mètres de l’entrée de la taverne. Ponstan, confiant, ouvre la marche, suivi de Lavinia et KFC. A l’arrière, Theren s’assure que rien ni personne ne rattrape le groupe sans qu’il ne le remarque. Le passage, bien que plutôt large au départ, se rétrécit de plus en plus, jusqu’à ce que les parois soient suffisamment rapprochées pour que l’on puisse les toucher en même temps. Par endroits, des lichens luminescents apportent un peu de lumière jaune ou verte dans le couloir, qui est sans cela plongé dans le noir.

Après quelques minutes, l’oeil aiguisé de Ponstan lui fait remarquer une fissure dans la paroi. A peine a-t-il le temps de s’en approcher qu’un jet de vapeur brûlante s’en échappe, manquant de peu la tête du nain. “Maudite flotte bouillante !” s’écrie-t-il, avant de continuer dans le tunnel.

Au bout du couloir, deux créatures boursouflées semblables à celles ayant attaqué la taverne montent la garde devant une intersection se divisant en trois autres passages. Elles passent le temps visiblement en se racontant des blagues. Alors que le plus grand s’esclaffe d’un rire macabre, il tourne la tête vers son compagnon, évitant alors de justesse une flèche de Theren qui lui passe à coté de l’oreille gauche, et voit son comparse prendre feu spontanément. Il tourne alors la tête à gauche afin de voir où se trouve la menace, en l’occurrence KFC, évitant ainsi une deuxième flèche venant cette fois de Lavinia. Devant le manque de précision de ses camarades francs-tireurs, Ponstan désespère et préfère analyser les parois du couloir. Après tout, la roche, ça le connaît ! Le visage du mâne en feu se met à fondre, puis il tombe et disparaît dans un nuage de fumée. Une dernière flèche enfin bien placée met un terme au combat, et la deuxième abomination s’évapore également.

Il faut maintenant faire un choix. Lequel des trois couleurs emprunter ? Theren étudie celui de gauche, dont le sol se recouvre peu à peu de nombreux ossements. KFC, quant à lui, est curieux et se demande quelle est donc cette substance verte qui goutte depuis le plafond du tunnel au centre. Téméraire, il trempe un doigt afin de goûter, mais une douleur horrible s’empare alors de lui ! Le liquide en question est de l’acide, il en est maintenant certain. Ponstan lui continue d’inspecter les parois des lieux, et des symboles familiers l’emmènent vers le dernier couloir. Des runes naines. Quelques mètres plus loin, les parois de roche imparfaites se transforment en murs de pierre parfaitement verticaux, gravés de nombreuses runes naines. Prudents, vous préférez suivre le tunnel nain plutôt que de vous aventurer dans l’acide ou dans la gueule d’un éventuel prédateur…

Le fortin nain

Tout en marchant, Ponstan lit la plupart des inscriptions. Outre une vague date de construction au début du couloir, le reste est presque entièrement composé de messages du style “Zut à celui qui lit ceci”, “Les nains d’écu sont les meilleurs” ou encore “Ta mère en slip”. Les lignes droites et virages à angle droit contrastent avec les méandres des tunnels précédents.

Le passage finit par déboucher devant les ruines d’un très ancien fortin nain. KFC profite de la taille de la grotte pour dégourdir ses ailes et avoir une vue d’ensemble sur le bâtiment. Visiblement, les étages supérieurs se sont tous effondrés après que de gros morceaux de roche se sont détachés des parois et du plafond de la caverne. Seul le rez-de-chaussée subsiste encore, et vous entrez pour l’explorer. La plupart des pièces comprennent des meubles en pièces, parfois enfouis sous un tas de cailloux. Dans la plus grande des salles, derrière la longue table qui devait probablement servir aux réunions, Ponstan trouve un petit sifflet en or. A priori, il s’agit là du dernier objet intéressant qui devait se trouver dans le fortin, et vous retournez donc vers l’entrée du bâtiment.

DwarfKeep01.png

Alors que vous passez devant ce qui devait être la réserve, vous entendez un craquement de bois. Méfiants, vous dégainez vos armes et allez voir ce qui a pu provoquer ce bruit. Là, entre deux armoires pourrissantes, vous retrouvez la naine qui faisait du charme à Ponstan dans la taverne ! Le barbare, ravi de ces retrouvailles, lui propose de les accompagner afin de retourner en lieu sûr, ce qu’elle accepte.
Plutôt que de continuer à emprunter le couloir nain qui continue au nord, vous préférez retourner dans un tunnel naturel à l’ouest de la caverne, en face de l’entrée du fortin. Une étrange sensation de peur vous prend alors. Vous commencez à entendre des rugissements, parfois lointains, parfois si proches que vous avez l’impression qu’un lion rugit à vos côtés. Certains paraissent même provenir des parois elles-mêmes, et résonnent dans vos crânes. Peu rassurés, vous hâtez le pas, et les cris disparaissent alors que le couloir débouche sur une nouvelle intersection.

Nouvelle engeance

Dans cette petite grotte, à environ 30 mètres, se tiennent deux bêtes immondes. Une odeur putride envahit peu à peu le couloir. Pour impressionner Eldeth, Ponstan n’hésite pas une seconde et charge un des deux monstres, mais son coup n’est pas assez précis et il manque sa cible. Afin de lui montrer comment les vrais nains combattent, Eldeth vient à son secours et tranche le flanc du démon avec ses deux épées courtes. Lavinia recule derrière le groupe, et tente de tirer une flèche entre les jambes de l’aarakocra et de l’elfe. Celle-ci vient se ficher dans une épaule du deuxième monstre. Theren s’avance également et décoche une autre flèche, qui vient trancher la tête de la bête, qui roule quelques instants avant de s’évaporer. Ponstan et Eldeth mettent ensuite un terme au combat en tuant le premier démon, qui s’évanouit lui aussi dans un “Pouf!”.

dretch.jpg

Deux tunnels permettent de continuer. KFC s’approche du premier, et entend “Plic! Ploc!”. Avec un sort de lumière, il éclaire le couloir, dans lequel il aperçoit la substance verte qui a failli lui coûter une main auparavant. “Pas par là”, dit-il sans autre explication. Il se tourne alors vers l’autre passage, et reconnaît les innombrables symboles gravés à même la roche sur ses parois. Les mêmes que celui trouvé dans le livre à la taverne… N’ayant pas tellement d’autres choix, vous vous engagez dans le passage, même si vous ne pressentez rien de bon.

Après plusieurs dizaines de mètres, Theren est pris d’une étrange sensation d’oppression. Inquiet, il se retourne pour vérifier que rien n’arrive par l’arrière, et sursaute en découvrant que le tunnel s’est refermé derrière lui. Désormais, impossible de reculer. Les symboles sont de plus en plus présents, et certains semblent même avoir été inscrits avec du sang.

Le prince-démon

Le couloir débouche finalement en surplomb d’une immense caverne, au fond de laquelle se trouve un lac souterrain illuminé par des petites créatures aquatiques, et dont l’eau est calme. Le sol de la grotte, quant à lui, semble être en constant mouvement, comme si la terre était en train d’être labourée. Un chuchotement se fait peu à peu entendre.. “He ho ho ho.. He ho ho ho..”. Alors que ce murmure s’intensifie, la surface du lac commence à s’agiter, et les poissons luminescents se précipitent vers les bas-fonds, laissant place à une forme gigantesque qui marche vers la rive.

Les chuchotements se transforment en cris, voire en hurlements même, alors que l’immense abomination s’avance hors de l’eau. Cette vision démoniaque vous fait froid dans le dos. Jamais vous n’aviez pu imaginer une chose aussi atroce. Deux immenses têtes simiesques, des crocs acérés, des tentacules en lieu et place des bras, et deux pattes reptiliennes, voilà ce à quoi ressemble l’horreur qui se tient devant vous. Paralysés par la peur, votre coeur ne fait qu’un bond lorsque le démon se tourne et pointe un tentacule dans votre direction.

demogorgon.jpg

Tous les regards de la caverne s’orientent alors vers vous, et avant que vous n’ayez le temps de réagir, une horde de démons en furie se rue sur vous, suivie de près par le prince-démon. Afin de fuir un destin autant tragique qu’inévitable, KFC prend son envol et fuit au plafond de la grotte. Malheureusement pour lui, les airs ne sont pas plus sûrs que la terre ferme, car des milliers de démons ailés se précipitent sur l’aarakocra et le dévorent vivant. La vaillante Eldeth, tenant à protéger ses compagnons au péril de sa vie, charge en s’écriant “Pour Moradin !”. Et avant qu’elle ne puisse atteindre une cible, un immense tentacule s’empare d’elle et la broie d’une torsion rapide. Le prince-démon attrape également Lavinia et la propulse violemment contre une paroi de la caverne. La pauvre halfeline explose sous le choc.
Theren et Ponstan sont alors les deux derniers aventuriers encore vivants. Et l’elfe, préférant sauver sa vie plutôt que celle d’un nain, pousse ce dernier vers les démons. Le barbare, surpris, a à peine le temps de crier “Enfoir…”, avant de se faire dévorer. Subjugué par la peur, Theren se recroqueville à terre et ferme les yeux, espérant un miracle. Mais alors qu’il s’attend au pire, quelque chose secoue son épaule, comme un coup de pied. Terrorisé, l’elfe n’ose pas ouvrir les yeux, et reçoit un deuxième coup, plus fort que le précédent. “Debout !”, entend-il, alors que les rugissements démoniaques s’estompent. “Allez, lève-toi, il y a du travail !”.

drow_guard.png

Theren s’éveille alors de sa torpeur, et sa vision embrumée s’éclaircit peu à peu. De grosses gouttes de sueur coulent encore sur son front. Devant lui se tient un elfe aux longs cheveux blancs, armé d’une arbalète et habillé d’une tenue sombre comme la nuit. Mais c’est elfe n’est pas un des semblables de Theren. C’est un drow. Un elfe noir vivant dans les profondeurs de l’Outreterre. Et il est l’un des gardes de la prison précaire taillée dans la roche, dans laquelle vous êtes retenus prisonniers depuis plusieurs jours…

View

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.